AD Custom Keto Diet

Dans les villes belges de Nivelles et de Genappe, la police a demandé aux propriétaires de bars de les aider à identifier les clients qui se regroupent de façon illégale.

Si les masques constituent un défi de taille pour les systèmes de reconnaissance faciale, la surveillance vidéo vient de se trouver un nouvel ennemi inattendu: les parasols. Situées à une quarantaine de kilomètres de Bruxelles, les villes de Nivelles et de Genappe ont vu leur police commune mettre en place de nouvelles directives à destination des cafetiers: ces derniers sont désormais invités à replier les parasols de leur terrasse dès la tombée de la nuit, rapporte un article de L’Avenir, repéré par nos confrères de Next INpact. Le but: ne pas entraver le champ de vision des caméras de surveillance.

Faire respecter la distanciation sociale

Cette décision fait suite à des regroupements illégaux constatés au cours du mois de juin, avec des rassemblements plus importants que ce que prévoit la loi, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19.

“Ces regroupements trop importants, voire ces débordements, se déroulaient sous les parasols, là où l’on ne pouvait pas les visualiser avec nos caméras. La fermeture des parasols en soirée nous permet d’observer le bon respect des mesures sanitaires et de la distanciation sociale sur la Grand-Place et en terrasses.” précise Pascal Neyman, chef de corps de la zone de police Nivelles-Genappe.

Toujours auprès de L’Avenir, il rappelle que des pictogrammes installés dans la ville précisent que les habitants sont filmés au sein de l’espace public, et que cette décision a pour seul objectif de faire respecter les mesures de distanciation sociale.

En plus des outils de vidéosurveillance, plusieurs pays ont mis en place des systèmes numériques pour surveiller les rassemblements interdits, en passant par des applications de tracking ou par les réseaux téléphoniques. Fin mars, le principal opérateur suisse avait ainsi partagé les données liées au nombre de cartes SIM géolocalisées dans un même périmètre avec le gouvernement.