Le premier avion ravitailleur MRTT (Multi Role Tanker Transport, avion militaire de transport et de ravitaillement en français) s’envolera le 30 juin pour la base militaire d’Eindhoven (Pays-Bas) depuis l’usine d’Airbus de Getafe (Espagne). Sous l’égide de l’Otan il s’agit du premier appareil sur les huit commandés dans le cadre du programme MMF (Multinational MRTT Fleet initiative, en français, l’initiative de ravitaillement en vol) réunissant six pays européens (Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg, Belgique, Norvège et République Tchèque).

AD Custom Keto Diet

Le contrat, qui lie Airbus Defence and space et les pays initiateurs du MMF depuis 2016, prévoit la livraison des sept autres appareils d’ici 2024, avec des options portant sur trois appareils supplémentaires.

Le MRTT d’Airbus

L’appareil militaire de ravitaillement et de transport MRTT d’Airbus est un avion dérivé des long-courriers civils de l’avionneur, les A330-200. Les premiers vols de MRTT ont eu lieu en 2007, après avoir été assemblés à Toulouse puis modifiés à l’usine de Getafe d’Airbus. Il a été choisi comme base pour les ravitailleurs grâce à la grande capacité de ses ailes qui font office de larges réservoirs. Au point que la structure de l’appareil ne doit pas être modifiée pour intégrer des réservoirs supplémentaires. Au total, grâce à leur 139 m3 de volume, les ailes du MRTT peuvent ainsi embarquer 111 tonnes de carburant et 45 tonnes de charges utiles. Grâce à ses perches et ses nacelles de ravitaillement, il peut alimenter en carburant aussi bien des avions de combat (Rafale, F16 et F18…) que des avions de plus grande envergure type A400M ou Awacs.

Sa carlingue peut abriter 267 passagers – en plus des deux pilotes et de l’opérateur de ravitaillement en vol – pour une vitesse maximale de 1012 km/h et 4 heures 30 d’autonomie. Il peut également être converti pour le transport médical. Il accueille alors six unités de soins intensifs et 16 brancards.

La Multinational MRTT Fleet initiative

Lancé en 2012 par l’Agence de défense européenne (AED), le programme MMF vise à créer une flotte multinationale de ravitailleurs pour le compte de six pays européens. En juillet 2016, l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR), sous l’égide de l’Otan, passe commande auprès d’Airbus Space and Defense pour huit appareils MRTT. L’OCCAR gère la phase d’acquisition des MRTT et les deux premières années de mise en service en tant qu’agent exécutif du contrat. Les avions seront ensuite livrés à l’Agence de soutien et d’acquisition de l’Otan (NATO Support and Procurement Agency, NSPA) qui assurera le commandement opérationnel durant tout le cycle de vie de la flotte. L’ensemble des appareils seront stationnés sur la base militaire d’Eindhoven aux Pays-Bas.  

Les appareils seront configurés pour des missions comprenant le ravitaillement en vol, le transport de passagers et les évacuations médicales (MEDEVAC), comme celles qui ont eu lieu durant la crise sanitaire à bord d’un des deux MRTT de l’armée de l’Air française, l’A330 MRTT « Phénix ». Ils doivent permettre de réduire la dépendance de l’Europe vis-à-vis des Etats-Unis dans le domaine du ravitaillement en vol.

En plus de la commande de l’OCCAR, Airbus assemble 12 MRTT pour l’armée de l’Air française. Deux appareils ont d’ores et déjà été livrés, les dix autres le seront d’ici 2023. Dans le monde, Airbus a livré des MRTT à de nombreux pays comme l’Australie, l’Arabie Saoudite, Singapour, les Emirats Arabes Unis, le Royaume Uni ou encore le Qatar.