L’essentiel

AD Custom Keto Diet
  • Le bouleversement gouvernemental est enclenché. Ce vendredi matin, Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron, qui l’a acceptée, a annoncé l’Élysée. « M. Édouard Philippe a remis ce jour la démission du gouvernement au président de la République, qui l’a acceptée. Il assure, avec les membres du gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement », indique un court communiqué de la présidence.

  • Pour remplacer Édouard Philippe, dont la popularité a grimpé en flèche durant la crise du coronavirus, Emmanuel Macron a misé sur Jean Castex, le « M. Déconfinement » du gouvernement. La composition du nouveau gouvernement pourrait être connue dès vendredi, en tout cas avant mercredi, date prévue du prochain conseil des ministres.

  • Lire aussi Jean Castex, un « couteau suisse » à Matignon

  • Dans un entretien accordé à la presse régionale jeudi, Emmanuel Macron évoquait ce remaniement ministériel imminent à travers la nécessité d’un « nouveau chemin ». « Ce sont de nouveaux objectifs d’indépendance, de reconstruction, de réconciliation, et de nouvelles méthodes à mettre en œuvre. Derrière, il y aura une nouvelle équipe », affirmait-il, confirmant le remaniement à venir dans les jours prochains.

  • Interrogé sur sa relation avec Édouard Philippe, le chef de l’État avait tenu à affirmer sa confiance. « Ce que nous avons réussi à faire pendant trois ans, avec beaucoup de confiance et de coordination, est inédit, contrairement à ce qui a été écrit », explique-t-il ainsi en référence notamment aux rumeurs qui ont dit les deux hommes en froid avant et pendant la crise sanitaire. Adjoignant le geste à la parole, le désormais ex-Premier ministre et futur maire du Havre va être chargé d’une mission de réorganisation de la majorité. Il sera aux côtés du président en 2022, assurent ses proches.

21 h 03 – « Le président de la République choisit un non Premier ministre », estime Christian Jacob

      « Après une crise comme nous venons de la vivre, on a un président de la République qui est incapable de fixer un cap et il choisit un non Premier ministre qui va gérer les affaires courantes comme dans une entreprise qui va fermer », a déclaré le président des Républicains Christian Jacob, interviewé sur TF1, à propos de la décision de nommer Jean Castex Premier ministre. 

      

20 h 35 – Jean Castex veut « ouvrir des concertations » dans tous les territoires

      Jean Castex a indiqué vendredi vouloir « ouvrir des concertations » dans tous les territoires afin d’élaborer « un nouveau pacte social », dans un contexte de crise économique. « Avant de donner les solutions, je souhaite que l’on en discute avec la Nation, avec les partenaires sociaux, dans les territoires, avec tous les acteurs pour associer le plus possible à la recherche de solutions », a assuré sur TF1 M. Castex dans sa première interview après son entrée à Matignon.      

20 h 31 – « Je souhaite prononcer mon discours de politique générale la semaine prochaine », précise Jean Castex

      « Le président de la République comme moi-même souhaitons aller vite. Le plus vite possible pour désigner le Premier ministre, le plus vite possible pour désigner le gouvernement. C’est le mandat que m’a donné le président de la République. Je souhaite prononcer mon discours de politique générale la semaine prochaine », précise Jean Castex.       

20 h 28 – « L’écologie n’est pas une option », soutient Jean Castex.

      Pour Jean Castex, l’écologie est l’une des priorités du gouvernement. « L’écologie n’est pas une option. Elle est désormais entrée dans toutes les têtes, elle transcende la classe politique. Je note avec satisfaction cette évolution globale et positive », souligne-t-il.       

20 h 24 – « Mon premier chantier sera le plan de relance », annonce Jean Castex

      « Mon premier chantier sera le plan de relance en investissant dans les secteurs d’avenir. Le dialogue social sera la méthode. Je souhaite ouvrir des concertations avec les partenaires sociaux dans les territoires avec tous les acteurs pour associer le plus possible à la recherche de solution et l’élaboration d’un nouveau pacte social », détaille Jean Castex.       

20 h 19 – « J’assume tout, je ne regrette absolument rien », affirme Jean Castex

      « J’ai accepté cette fonction de Premier ministre. Je considère que la mission qu’il m’a confiée ne contrevient pas à mes valeurs. J’assume tout, je ne regrette absolument rien. Je suis au service de mon pays », affirme Jean Castex.       

20 h 16 – « Edouard Philippe a beaucoup et bien servi notre pays », estime Jean Castex

      « Edouard Philippe, je l’ai vu agir de près. C’est un homme qui sait beaucoup donner avec lequel je partage beaucoup de valeurs. Edouard Philippe a beaucoup et bien servi notre pays. Je suis sûr que ses talents continueront d’être utiles à la France », a déclaré Jean Castex.       

20 h 13 – « Je connais l’ampleur et la lourdeur de cette tâche », assure Jean Castex

      « Je connais l’ampleur et la lourdeur de cette tâche », assure Jean Castex au 20h de TF1. « Le Premier ministre sous la Ve République est sous l’autorité du président de la République. La seule chose ce soir qui m’intéresse, c’est de travailler le mieux possible pour mon pays et pour mes concitoyens. C’est ce que je fais depuis plusieurs années, soit au sein de l’appareil d’Etat, soit auprès de mes administrés », ajoute-t-il.       

20 h 12 – Jean Castex : « Les Françaises et Français ont traversé une période difficile qui n’est pas terminée »

      « Nous sommes dans un contexte nouveau. Les Françaises et les Français ont traversé une période difficile qui n’est pas terminée. Cette crise sanitaire est maintenant prolongée par une crise économique et sociale dont on voit les manifestations sur le marché de l’emploi. Il faut tenir compte de ce contexte nouveau », a déclaré Jean Castex pour sa première interview en tant que Premier ministre.       

20 h 07 – Emmanuel Macron remercie Edouard Philippe

      Sur Twitter, Emmanuel Macron a tenu à remercier Edouard Philippe pour son travail. « Je tiens à remercier Edouard Philippe pour son engagement et son action pendant ces trois années. Lui et son gouvernement peuvent être fiers du travail accompli », a-t-il écrit. 

Je tiens à remercier @EPhilippe_LH pour son engagement et son action pendant ces trois années. Lui et son gouvernement peuvent être fiers du travail accompli.

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) July 3, 2020

      

18 h 39 – Édouard Philippe longuement applaudi à sa sortie de Matignon

      Celui qui n’est plus que maire du Havre a quitté l’hôtel de Matignon – dont il laisse les clés à Jean Castex –, sous les applaudissements de ses équipes. Certains journalistes présents ont même chronométré cette acclamation : une minute et douze secondes, très précisément. 

      

18 h 30 – Jean Castex : « Merci beaucoup, mon cher Édouard

      Jean Castex revendique « une communauté de valeurs » avec Édouard Philippe, « notamment la conception selon laquelle l’intérêt général doit prévaloir sur toute autre considération ». « Ainsi que l’a décidé le président de la République, une nouvelle étape du quinquennat s’ouvre, largement dictée par un contexte nouveau, pesant et difficile » », poursuit l’ancien conseiller de Xavier Bertrand. « La crise sanitaire n’est malheureusement pas terminée » et « la crise économique et sociale, elle, est déjà là. Les priorités devront donc évoluer, les méthodes être adaptées. » Et Jean Castex d’avoir un dernier mot pour le maire du Havre : « Merci beaucoup, mon cher Édouard, pour votre action au service de nos concitoyens. Nul ne doute ici que vos immenses talents vont durablement rester au service de la France. »

      

18 h 21 – Jean Castex salue l' »élégance » d’Édouard Philippe

      Les Français « ont appris à vous connaître et à identifier un style Édouard Philippe », confie Jean Castex, saluant la « clairvoyance » et la « hauteur de vue » et l' »élégance » de son prédécesseur. « Je mesure, cher Édouard, l’émotion qui est la vôtre dans la solennité de cet instant », poursuit-il.

      

18 h 17 – L’action d’Édouard Philippe restera « marquée dans l’histoire de notre pays »

      « Les trois années que vous avez passées à Matignon à diriger l’action gouvernement resteront sans nul doute marquées dans l’histoire de notre pays », a commencé Jean Castex avant de rappeler que le locataire de Matignon avait eu à « affronter la plus grave crise sanitaire qui ait affecté le monde depuis de très nombreuses décennies ».      

18 h 12 – Édouard Philippe remercie ses équipes avec émotion

      « Je voudrais remercier très sincèrement tous ceux qui m’ont accompagné à Matignon. Être Premier ministre, c’est servir l’État et aussi être accompagné par des équipes et un cabinet remarquablement dirigé. » « À tous les agents de l’État et à tous nos concitoyens, je veux dire un merci très sincère et toute ma reconnaissance », a-t-il affirmé avant de souhaiter « bon vent » à Jean Castex. Ses derniers mots : un « ça suffit » amusé pour interrompre les applaudissements de ses équipes.      

18 h 07 – Édouard Philippe « très heureux » d’accueillir Jean Castex à Matignon

      Le Premier ministre Édouard Philippe a accueilli chaleureusement son successeur Jean Castex. « Je suis très heureux de vous accueillir à Matignon et de vous passer le flambeau. C’est une charge assez lourde, mais connaissant votre intelligence, votre connaissance fine du pays (…) je n’ai aucun doute que vous saurez prendre les bonnes les décisions », a-t-il affirmé sur le perron de l’hôtel de Matignon. « Je vous souhaite très sincèrement beaucoup de succès et beaucoup de réussite », a-t-il poursuivi avant de remercier Emmanuel Macron et les membres du gouvernement.      

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4