AD Custom Keto Diet

En pleines tensions avec son voisin chinois, le gouvernement indien évoque d’importants risques pour les données personnelles de ses citoyens.

Les Indiens vont désormais devoir se passer de TikTok et de nombreuses autres applications chinoises. Dans un communiqué de presse rapporté par le magazine India Today, le gouvernement fait écho de craintes pour la sécurité publique et la protection des données personnelles des utilisateurs indiens de nombreuses applications chinoises. Conséquence: 59 d’entre elles sont désormais bannies du pays, dans un contexte de tensions militaires avec la Chine.

“Le Ministère de l’Information et de la Technologie […] a décidé de bloquer 59 applications après avoir estimé en fonction des informations disponibles qu’elles se livrent à des activités préjudiciables à la souveraineté et l’intégrité de l’Inde, la défense de l’Inde, ainsi que sa sécurité et l’ordre public” précise le gouvernement indien.

Boycott des produits chinois

En plus de TikTok, dont l’Inde représente la première communauté d’utilisateurs au monde, des applications comme Baidu, Weibo, Meitu ou encore Cam Scanner sont visées. L’argument visant les Chinois est donc le même que celui utilisé par Donald Trump pour bannir Huawei des Etats-Unis: les entreprises chinoises seraient responsables d’espionnage de masse, bien qu’aucune preuve n’ait à ce jour été apportée.

Le contexte géopolitique entraîne depuis plusieurs semaines un boycott des produits et services chinois, y compris par la population elle-même. Le 2 juin dernier, Google décidait de bannir de son magasin d’applications une appli baptisée “Remove China Apps”, qui proposait à ses utilisateurs d’identifier et de supprimer toutes les applications chinoises installées sur son smartphone.

Malgré l’offensive gouvernementale contre les logiciels chinois, les Indiens restent particulièrement friands des smartphones produits chez leur voisin asiatique. Aux côtés du sud-coréen Samsung, les marques chinoises Xiaomi, Oppo, Vivo et Realme occupent les cinq premières places des plus gros vendeurs du pays.